La mise en linceul – At Takfin

Pompes Funèbres Musulmanes ASSAKINA Bordeaux – Mérignac > Gironde, Nouvelle-Aquitaine

La mise en linceul – At Takfin

بسم الله الرحمن الرحيمو الصلاة و السلام على أشرف المرسلينو على اله و اصحابه أجمعين

Bismillah al-Rahman al-Rahim,wa salatu wa salam ‘ala ashraf al-mursalin, wa ‘ala alihi wa sahbihi ajma’in

Au nom d’ALLAH le miséricordieux le plus miséricordieux, que les louanges d’ALLAH et la paix soit sur le plus noble des messagers, sur sa famille et tous ses compagnons

Les points principaux

  • La mise en linceul est le 2e des 4 droits du/de la défunt(e) (janaza) et s’effectue près la toilette rituelle musulmane.
  • Le linceul sera prélevé des biens du défunt(e), de sa famille, à défaut la communautés devra s’en charger. 
  • Il est idéalement d’un tissu de bonne qualité (Coton) de couleur blanche et composé de 3 tissus, le minimum sera d’un tissus couvrant de n’importe quelle couleur.
  • On le parfumera au mieux 3 fois.
  • Puis on effectuera la prière funéraire – salât al Janaza avant l’enterrement -At tadfin

Le linceul en détails

Comment se compose le linceul ? Quel tissu doit-on utiliser ? Quelle couleur ? Nous tenterons de répondre a ces questions In shaa ALLAH

Comment se compose le linceul

Le linceul se compose idéalement de trois tissus blancs pour les hommes et pour les femmes (quelques avis juridiques disent que 5 sont possibles) :

Selon ‘Âïsha (Raa), le Messager d’Allâh (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) reçut trois habits Sahûliya (tissu blanc du Yémen) yéménites en coton pour linceul ; il n’avait ni tunique ni turban. Sahih Boukhari (1273)

l’obligation sera de couvrir le / la défunte avec ce que l’on peut, ne serait-ce qu’avec un seul tissus peut importe la couleur et si il le faut avec ses propres habits :

D’après Ibrahim : On apporta à ‘Abder Rahman Ibn ‘Awf (qu’Allah l’agrée) un repas alors qu’il jeûnait (1) et il dit alors : Mous’ab Ibn ‘Oumayr (qu’Allah l’agrée) a été tué alors qu’il était meilleur que moi.
C’est une tunique qui lui a servi de linceul et lorsque sa tête était couverte ses pieds se découvraient et lorsque l’on couvrait ses pieds sa tête se découvrait. (2)
Hamza (qu’Allah l’agrée) (3) a également été tué alors qu’il était meilleur que moi.
Puis il nous a été donné de la vie d’ici-bas ce qui nous a été donné et je crains que ce soit les récompenses de nos bonnes actions qui nous aient été avancées puis il se mis à pleurer au point où il délaissa le repas (4).

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1275)
(1) C’est à dire au moment de la rupture du jeûne.

(2) C’est à dire que la pauvreté était telle qu’ils n’ont pas pu lui trouver un tissu assez grand pour faire un linceul correcte.

(3) Il s’agit de Hamza Ibn Abdel Moutallib (qu’Allah l’agrée) qui était l’oncle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

Lui et Mous’ab Ibn ‘Oumayr (qu’Allah les agrée tous les deux) sont morts durant la bataille de Ouhoud qui a opposé les musulmans aux associateurs durant la troisième année après l’émigration du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

(4) C’est à dire qu’il a craint que la récompense de ses bonnes actions ne lui ai été accordée dans la vie d’ici-bas et que ceci le prive de la récompense dans l’au-delà car lui a connu la richesse après avoir connu la pauvreté contrairement aux deux compagnons qu’il a mentionné qui eux n’ont connu que la pauvreté et qu’il considérait comme étant meilleurs que lui.
(Voir par exemple Charh Sahih Al Boukhari de Cheikh Rajihi vol 3 p 248)

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le jour de Ouhoud (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près du corps de Hamza Ibn ‘Abdel Moutalib (qu’Allah l’agrée) qui avait été mutilé. Il a dit: « Si je ne craignais pas de faire de la peine à Safiya (2) je l’aurai laissé pour que les fauves et les charognes le mangent et il aurait été ressuscité dans leurs ventres ».
Puis il a demandé qu’on lui apporte un morceau de tissu qu’il a utilisé comme linceul, s’il couvrait sa tête ses pieds se découvraient et s’il couvrait ses pieds, sa tête se découvrait.
Les morts étaient nombreux et le tissu manquait. Alors un homme, deux hommes ou trois étaient mis dans un seul habit puis étaient enterrés dans une seule tombe.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) demandait lequel d’entre eux connaissait le plus le Coran et il le mettait en premier en direction de la qibla.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) les a enterrés et n’a pas prié sur eux.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1016 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Ouhoud est le nom d’une montagne proche de Médine et auprès de laquelle il y a eu une grande bataille entre les musulmans et les associateurs durant la troisième année après la hijra du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

(2) Il s’agit de Safiya Bint ‘Abdel Moutalib (qu’Allah l’agrée) la tante paternelle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui était donc la soeur de Hamza (qu’Allah l’agrée).
(Touhfatoul Ahwadhi)

Il est recommandé également que le linceul soit :

– prélevé des biens du défunt, à défaut de sa famille sinon c’est à la communautés de s’en charger 

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Un homme qui faisait la station à ‘Arafat (1) avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) tomba de sa monture et mourut sur le coup.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lavez-le avec de l’eau et du sidr (2), enveloppez-le dans ses deux habits, ne lui mettez pas de parfum et ne couvrez pas sa tête car il sera certes ressuscité le jour du jugement en faisant la talbiya (3) ».
(Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°1265 et Mouslim dans son Sahih n°1206)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : بينا رجل واقف مع رسول الله صلّى الله عليه وسلّم بعرفة إذ وقع عن راحلته فأقعصته
فقال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم: اغسلوه بماء وسدر وكفنوه بثوبيه ولا تخمروا رأسه ولا تحنطوه فإنه يبعث يوم القيامة ملبي
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٢٦٥ و مسلم في صحيحه رقم ١٢٠٦)

– de bonne qualité, en coton (ou autre) mais pas dans une matière interdite de notre vivant, exemple : la soie pour les hommes… :

D’après ‘Oumayr Ibn Al Aswad : Mou’adh Ibn Jabal (qu’Allah l’agrée) a demandé que l’on s’occupe de sa femme et il est parti en voyage.
Sa femme décéda et nous avons utilisé pour elle comme linceul de vieux vêtements qui lui appartenaient.
Mou’adh (qu’Allah l’agrée) est revenu alors que nous venions juste de terminer de l’enterrer et il a dit : « Qu’avez-vous utilisé pour son linceul ? ».
Nous avons dit : De vieux vêtements qui lui appartenaient.
Alors il l’a ressorti de sa tombe, lui a mis comme linceul des habits neufs et a dit : « Mettez de beaux linceuls à vos morts car ils seront certes ressuscités dans leurs linceuls ». (*)

(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Moussannaf n°11460 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 11/383 ainsi que par Cheikh Chathri dans sa correction du Moussannaf de Ibn Abi Chayba vol 6 p 515)

(*) Les morts seront ressuscités dans leurs linceuls puis leurs vêtements seront retirés et ils seront rassemblés pour le jugement alors qu’ils seront nus.
(Voir Sahih Al Mawarid de Cheikh Albani vol 2 p 509)

عن عمير بن الأسود أن معاذ بن جبل رضي الله عنه أوصى امرأته وخرج فماتت وكفناها في ثياب لها خلقان فقدم بعد أن رفعنا أيدينا عن قبرها ساعتئذ فقال : فيما كفنتموها ؟
قلنا : في ثيابها الخلقان
فنبشها وكفنها في ثياب جدد وقال : أحسنوا أكفان موتاكم فإنهم يحشرون فيها

(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ١١٤٦٠ وحسنه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٣٨٣/١١ وحسنه أيضاً الشيخ الشثري في تحقيق مصنف ابن أبي شيبة ج ٦ ص ٥١٥)

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous s’occupe de son frère (1), qu’il lui mette un beau linceul (2) car ils sont certes ressuscités dans leurs linceuls (3) et ils se rendent visite alors qu’ils portent leurs linceuls (4) ».

(Rapporté par Al Khatib et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1425)

عن أنس رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا ولي أحدكم أخاه فليحسن كفنه فإنهم يبعثون في أكفانهم و يتزاورون في أكفانهم

(رواه الخطيب و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٤٢٥)

(1) C’est à dire lorsqu’il s’occupe de préparer son frère pour son enterrement après sa mort.

(2) C’est à dire propre et large mais sans exagérer dans son prix.

– de couleur blanche :

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Habillez vous de vos vêtements blancs car ils sont certes parmi vos meilleurs vêtements et utilisez les comme linceuls pour vos morts ».

(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2026)

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : البسوا من ثيابكم البياض فإنها من خير ثيابكم وكفنوا فيها موتاكم

(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٠٢٦)

D’après Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je vous recommande les vêtements blancs. Que ceux d’entre vous qui sont vivants les portent et utilisez-les comme linceul pour vos morts car ils font certes partie de vos meilleurs vêtements ».

(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5323 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

عن سمرة بن جندب رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : عليكم بالبياضِ مِن الثّيابِ فلْيلبَسْها أحياؤُكم وكفِّنوا فيها موتاكم فإنّها مِن خيرِ ثيابِكم

(رواه النسائي في سننه رقم ٥٣٢٣ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)

l’on doit s’appliquer lors de la mise en linceul : « Si l’un d’entre vous met en linceul son frère, qu’il le fasse de la meilleure façon » Sahih Muslim (943)

Une fois la toilette rituelle musulmane – At taghsil effectuée, le/la défunt(e) sera déposé(e) dans le linceul, les bras le long du corps on pourras le/la parfumer avant de refermer le linceul afin que la famille puisse se recueillir :

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Lorsque vous parfumez le mort (*), parfumez le à trois reprises ».

(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°14540 et authentifié par l’imam Nawawi dans Khoulasatoul Ahkam n°3403 ainsi que par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°278)

(*) C’est à dire qu’il faut parfumer le linceul du mort musulman qu’il soit un homme ou une femme.
(Voir As Sounan Al Koubra de l’imam Bayhaqi vol 3 p 568)

on se hâtera de procéder ensuite à la prière funéraire – salât al janaza et de procéder à l’enterrement – at tadfin, inhumation en France ou son rapatriement, dans les meilleurs délais.

Wa ALLAHU ta3ala A3lem / ALLAH le trés haut est le plus savant

 

Pompes funèbres Musulmanes ASSAKINA

Bordeaux – Mérignac, Nouvelle-Aquitaine
Avenue du Maréchal Juin – Centre commercial « Le Burck » 33700 Mérignac

Permanence : 24h/24 – 7j / 7 : 06 30 62 87 02

Fixe : 05 56 35 95 09 / Fax : 05 32 00 12 42

mail : contact@pfmassakina.com